BUSHWICK, mecque du Street Art et de la culture Hispanique

New York ! Sa skyline, sa statue de la liberté, ses parcs, ses musées, ses Knicks… La ville qui ne dort jamais est réputée pour un bon paquet d’éléments plus mythiques les uns que les autres.

Ce décor que l’on trouve sur n’importe quelle toile bon marché chez Ikea, tout le monde le connaît par cœur ! Et c’est bien pour ça que je veux aborder autre chose aujourd’hui.

Si bien sûr lors de ma première fois en 2004, j’ai commencé comme tout le monde par visiter les lieux et attractions touristiques incontournables, j’ai peu à peu appris à découvrir un autre New York. Un New York plus underground. Un New York qui s’étend bien au-delà de Manhattan.

Brooklyn, le Bronx, le Queens… Chaque borough a son identité qui lui est propre. La ville s’assemble comme un puzzle de 1000 pièces réunissant des populations venues du monde entier. Celles-ci arpentent les rues de leur quartier depuis souvent plusieurs générations et font désormais entièrement partie du paysage.

Parce que oui, il faut le savoir : être Américain est une chose, être New Yorkais en est une autre. Dans la Big Apple, tu croiseras des gens issus de des communautés européennes, asiatiques, hispaniques, méditerranéennes, africaines, juives, caribéennes… Tous se sentiront New Yorkais. Cette ville a développé un sens du vivre ensemble unique au monde et c’est bien pour ça que je l’adore !

Parfois tu fais 100 mètres, tu traverses un block et t’as juste l’impression de changer de pays, de continent. Le décor change, les gens changent, la langue change, et surtout les odeurs changent ! Ça sent la bouffe partout ! Si tu reviens de New York sans évoquer sa gastronomie c’est que tu es passé à côté d’un truc ! Car ouais, si y a bien quelque chose que j’aime après le basket, c’est manger !

New York est la capitale de la street food et de la diversité culinaire. Sans même chercher tu y trouveras des restaurants auvergnats, jamaïcains, italiens, coréens, éthiopiens… Sur cette planète, la Grosse Pomme représente la ville parfaite pour faire le tour du monde des saveurs et prendre du plaisir à chaque étape. Sauf que comme partout, quand il y a trop de choix, on hésite, on s’embrouille, on perd patience, on finit par se précipiter et on ressort déçu.

Chaque quartier new yorkais a ses spécialités en terme de bouffe et si tu veux satisfaire à la fois ton ventre, tes papilles et ton porte-monnaie, il est bon de les connaître. Alors aujourd’hui, je prends ma plume, ou plutôt mon clavier, pour plonger au cœur d’un quartier de NYC que j’apprécie particulièrement à travers sa culture, son ambiance, et bien entendu sa gastronomie.

Direction Bushwick !

Du coup, direction Brooklyn avec la L-Line ou la M-Line. Dans ce borough, on entend beaucoup parler de Williamsburg ou de Greenpoint, mais coincé entre les deux, il y a Bushwick ! Peut-être avez-vous vu le film du même nom, datant de 2017 où le quartier est le théâtre d’une véritable guerre civile. Rassurez-vous tout de suite, vous balader dans Bushwick n’a plus rien à voir avec ça.

Si effectivement, jusqu’à la fin des années 90, avec la drogue, les gangs et la prostitution, le hood était l’un des plus dangereux de New York, la gentrification y a désormais gentiment fait son œuvre. Les artistes aiment prendre racine à Bushwick et y fréquentent assidûment les salles de concerts underground, les friperies ou les bars branchés qui pullulent à chaque coin de rue. Mais aussi, et c’est bien ça qui fait la particularité de ce quartier, vous y trouverez des centaines et des centaines d’immenses fresques plus impressionnantes les unes que les autres sur la plupart des buildings.

Bushwick est le temple new yorkais du street art. Et quand je dis street art, je dis STREET ART ! Dans ce décor prenant, se marient aussi bien les tags authentiques de la culture graff que des masterpieces de plusieurs mètres de haut ! Einstein, Biggie, Obama, des superhéros, des choses abstraites et psychédéliques… Entre Morgan et Jefferson Avenue, il y a de quoi en prendre plein les mirettes. Cet endroit représente une galerie d’art à ciel ouvert remplie d’œuvres renouvelées tout au long de l’année ! Ne zappez pas de prendre une bonne carte mémoire si vous êtes amateur de photos.

Perso j’adore m’y balader le nez levé, changeant de rues au fil de mon instinct pour découvrir à chaque fois de nouvelles choses. Ce quartier est kiffant !

Par contre, moi qui ne parle pas un mot d’Espagnol, j’ai parfois des difficultés à m’y faire comprendre. Car oui, la population de Bushwick est majoritairement hispanique. Et même si avec la gentrification, ça se ressent de moins en moins, certains détails ne trompent pas. Les graffitis, les barber shops, les chaussures accrochées par leurs lacets aux fils électriques… Descendez Knickerbocker et vos oreilles se rempliront de musique latino à chacun de vos pas. Tout ça apporte une ambiance ultra-mexicaine à cette zone ! Et qui dit Mexique dit taquerias, mais aussi bodegas où vous pourrez vous délecter d’un salsalito ou d’un bacon & egg pour trois francs six sous. J’vous l’avais dit que c’était mon kif la bouffe !

Les meilleurs Tacos de Bushwick

Alors soyons lucides : À New York, et plus particulièrement à Brooklyn, Bushwick est l’endroit rêvé pour avaler un bon taco ! Attention hein quand je parle de tacos je ne veux pas que vous confondiez avec ce que l’on trouve dans les kebabs en France là ! Rien à voir, moi je veux parler de vrais tacos mexicains ! Des espèces de petits encas faits avec soin dans une tortilla de maïs remplie de viande ou de poisson, de coriandre et de produits hyper frais… L’aliment préféré de LeBron James dont les tacos tuesdays sont devenus mythiques.

Mon ventre en gargouille rien qu’à écrire ces mots. En fait, il existe tellement de types de tacos que je ne peux pas concevoir d’entendre dire de quelqu’un qu’il n’aime pas. Dans n’importe quelle taqueria, vous pourrez choisir votre viande ou votre poisson, les légumes qui l’accompagnent, l’intensité des épices, le fromage, les assaisonnements… Oui, j’me rends compte, c’est une véritable ôde au taco que je suis en train de rédiger. Dégustez-ça avec une bonne Michelada (cocktail à base de bière) et vos papilles s’en rappelleront toute leur life !

Alors faites-moi confiance, pour un autre New York, go to Bushwick pour son street art et ses tacos.

Je termine avec mes adresses favorites qui, pour rentrer dans mes critères sont toutes à des prix abordables.

ITZEL TAQUERIA, 191 Wilson Ave

Le lieu le plus authentique que vous pourrez trouver. Pas énormément de choix, pas d’excentricité mais des valeurs sûres ! Du vrai taco traditionnel mexicain dans un cadre ultra-familial. Le shop est une épicerie, mais dispose au fond, de quelques tables situées entre le dentifrice et les jalapenos en boîte. Vous vouliez de l’authenticité ? Vous voilà servis ! Vous serez reçus comme des rois et la taqueria Itzel représente the place to be si vous voulez vous sentir comme à la maison.
Voir leur site

AMARANTO, 887 Hart St

Pour des tacos en mode top chef. La taqueria la plus gastronomique de toutes propose des ingrédients rares, raffinés, des couleurs folles et un dressage aux petits oignons (qui sont délicieux lorsqu’ils sont frits et parsemés sur votre viande). Big up à leur incroyable guacamole maison, j’en aurais ramené des kilos. Le lieu est classe et le patron d’une amabilité incroyable. Il se fera un plaisir de vous faire déguster sa collection de bouteilles de téquila et de vous expliquer les particularités de chacune.
Voir leur site

EL SANTO, 1053 Flushing Ave

L’endroit le plus festif pour déguster un taco à Brooklyn. Allez-y de préférence le soir, profitez de l’ambiance fancy, de la musique, de la déco, de la lumière tamisée et installez-vous au bar ou sur les tables en bois pour profiter d’une expérience vraiment cool ! Les tacos y sont classiques mais efficaces et leur happy hour à base de margaritas peut vite devenir épique ! Le genre d’endroits d’où il est mieux de repartir en taxi !
Voir leur site

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *