Monument Valley

Monument Valley est un lieu emblématique, administré par la nation des indiens Navajo.

La vallée des rochers (en Navajo) est une région du plateau du Colorado située sur la frontière entre les états de l’Arizona et de l’Utah.

C’est à partir des années 1930 qu’Hollywood va utiliser ces décors naturels grandioses dans des films célèbres sur l’Ouest Américain, et ainsi contribuer à faire rayonner le site de Monument Valley dans le monde entier.

J’ai eu la chance d’y aller 2 fois, une fois en bus où j’ai pu admirer le panorama depuis le parking du visitor center, et la dernière fois en voiture, ou cette fois ci j’ai pu faire un circuit au milieu des “Mesa” et des pics rocheux. Cet article évoque la 2ème visite.

Tout voyage se prépare un tant soit peu à l’avance, a minima afin de réserver l’hébergement. C’est très vrai pour les excursions dans le Grand Ouest, où les possibilités d’hébergement sont parfois limités. Pour visiter Monument Valley nous avons pris un hôtel dans la petite ville de Kayenta situé à 30 minutes de route. C’est d’ailleurs le seul intérêt de cette ville, sa proximité avec Monument Valley et ses hébergements à prix raisonnables.

Une question nous taraude ma compagne et moi, notre voiture de location, une berline compact, va t’elle pouvoir endurer le parcours off road au sein de la vallée? Doit on forcément débourser 100$ par personne pour en faire le tour dans une Jeep avec un guide?

Nous arrivons sur site vers 9h30, avant la cohu et la chaleur. Comme il ne s’agit pas d’un Parc National, il faut débourser une vingtaine de dollars par véhicule pour rentrer sur le site. Ce n’est pas grand chose pour profiter d’un magnifique décor naturel.

Je me tiens sur le parking du visitor center qui domine la vallée, avec cette fois ci la ferme intention de faire le tour du site pour en profiter un maximum. Après un rapide coup d’oeil à la piste et à mon portefeuille, je décide que notre voiture pourra tout à fait supporter le choc. 

Nous entamons une boucle d’environ 2h au milieu des chaos de rochers, des canyons, des pics de pierre et des falaises couleur ocre. Vous avez un guide papier avec vous qu’on vous a remis à l’entrée du parc qui vous explique comment le site a évolué, qui y habitait, etc… 

Une anecdote a retenu mon attention: lors du tournage des films de Cowboys, les studios utilisait des figurant Navajos. Certains de ces figurants devaient parler en langue Navajo pour les besoins des prises de vues, sauf qu’à la place des supposés dialogues, ils se racontaient des blagues paillardes et grivoises !!! Et ce n’est pas les blancs qui ne comprenaient rien à leur langue qui allait relever cela ! Du coup, si vous regardez un film de John Ford avec des Navajos dedans, il y a fort à parier qu’ils se racontent des blagues graveleuses n’ayant rien à voir avec les sous titres !

Notre voiture s’en est très bien tirée, sauf lors de la dernière côte pour retourner au parking où j’ai du prendre de l’élan car ça dérapait beaucoup. Le restaurant du visitor center offre une vue panoramique grandiose et des tarifs abordables pour déjeuner à midi.

Si vous voulez prolonger votre visite, il y a un musée sur la Nation Navajo sur place, avec notamment une rétrospective sur l’engagement des Navajos pendant la Seconde Guerre Mondiale, et leur rôle dans la codification des communications militaires, grâce à leur langue.
Le film “Windtalkers” de John Woo avec Nicolas Cage retrace l’histoire de ces indiens Navajos et de leur implication pendant la guerre du pacifique.

Monument Valley était notre étape la plus à l’Est de notre périple dans le grand Ouest, mais je ne regrette pas d’y être allé, malgré les kilomêtres en plus, ces paysages époustouflants étaient juste superbes.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *