Home Alone

La période des fêtes est toujours propice aux rediffusions des films de Noël.

Le mois de Décembre est déjà  bien installé et nous commençons à voir déferler sur nos écrans ces films qui ont marqué notre enfance, à nous les trentenaires en particulier.

Dans le haut du classement de ces films marquants de l’époque, “Maman j’ai raté l’avion”, “Home alone « , en VO.

Celui-ci a été rediffusé il y a quelques jours à la télévision et c’est par hasard que je suis tombé dessus. Je ne l’avais pas vu depuis presque 2 décennies. Je n’ai donc pas résisté à la tentation de me replonger dans l’univers de mon enfance, mais cette fois en VO sous titré français, faut pas déconner…

En voici l’histoire en quelques lignes :

Le jeune Kevin Mccalister est en prise avec sa famille qui vient passer la nuit chez lui, avant de prendre l’avion à l’aube le lendemain direction Paris! Notre jeune ami est victime du comportement plus ou moins odieux de ses cousins, cousines, frère, oncle et tante… Bref c’est sa fête ! Il est même qualifié d’un « incompétent” par sa cousine machin qui le nomme ainsi en français dans la version VO . La traduction en VF du film a d’ailleurs pris quelques libertés. Le sens des répliques est respecté mais la VO apporte un côté nouveau au dialogue, ce qui est plutôt sympa. Les deux voleurs que nous connaissions si bien sous leur blaze de “casseur flotteur” se nomment “Wet bandits” en VO. Pour le coup, je reconnais que bandit mouillé est nettement moins sympa que “casseur flotteur”. Merci les traducteurs !

On connait tous la suite, une coupure de courant met tout le monde en retard pour partir à l’aéroport et personne ne pense à réveiller Kevin. Il se retrouve donc tout seul chez lui, avec deux loubards qui rôdent aux alentours.

En tant que aficionados de la culture pop US, revoir les différents éléments de décor et objets emblématiques de cette période est particulièrement jouissif. On notera une tasse des Chicago Cubs dans le grenier où dormira Kevin seul la veille du départ à Paris, les fameuses canettes de Pepsi, avec leur logo des 90’s, les voitures Hot Weels…

Ma meilleure réplique du film intervient au début, lorsque Kevin est envoyé au grenier devant toute la famille. Sa mère lui dit : “Dis bonsoir Kevin ! » et Kevin s’adressant à tous répond : « Bonsoir Kevin” !

Quel génie ! Ça ne se démode pas ! On ne boude pas son plaisir quand notre héros humilie et corrige les deux abrutis qui lui courent après. Son côté Mc Gyver qui improvise un plan de bataille avec ce qui lui tombe sous la main est juste génial. Du coup, j’espère bien tomber rapidement et “par hasard” sur Maman j’ai encore raté l’avion ! Histoire de replonger à nouveau dans les 90’s !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *